Contrat rempli pour Alan Jones, Jean et MJo berthet!

Publié le par Marie-Jo Berthet

    Samedi 29 janvier au matin  , entre 06H45 et 10H45, les automobilistes empruntant la promenade  P.Vernier et la VDE jusqu’à Ouemo furent étonnés de rencontrer deux  cyclistes, revêtus d’un gilet de sécurité,  roulant à faible allure et escortés de trois  motards de la Police Municipale.

Mesurage-Marathon-14-jeux-pacifique-.jpg    Les deux trublions qui semaient la perturbation en roulant souvent en contre-sens, n’étaient autres que nos deux coaches, Marie-Jo et Jean qui sont également officiels de CHS.

    En fait, ils mesuraient le parcours du marathon des XIVèmes Jeux du Pacifique.

    Jusqu’en 1982, aucune technique de mesurage n’était préconisée. Chaque organisateur faisait au mieux, utilisant souvent pour estimer la longueur du parcours, une carte, ou sur le terrain, un véhicule automobile, une moto ou une roue de géomètre. Or, ces techniques comportent une marge  d’erreur importante : entre 1 et 3% pour les compteurs automobiles soit 400 à 1200 m pour un marathon et, entre 0,6 et 1,5% pour les roues de géomètre soit 250 à 600 m. En 1970, un américain, Alan Jones, a mis au point un petit compteur que le mesureur fixe sur le moyeu de la roue avant de sa bicyclette.

    L’AIMS (Association of International Marathons and Distance Races) a, en 1982, imposé à ses membres l’usage de  la méthode de la bicyclette étalonnée à l’aide du compteur Jones. Cette dernière est, depuis 1990, imposée par l’IAAF (International Association Of Athletics Federations) ».

    L’opération s’avérait délicate car ils devaient, sur la moitié du trajet, rouler face à la circulation. Grâce à l’aide efficace des trois motards de la Police Municipale, ils ont pu réaliser un mesurage fiable.

    Selon la règlementation IAAF , l’incertitude du mesurage ne doit pas dépasser 0,1%.

     Au terme des 42 195 m , nos deux mesureurs n’avaient que 5,75 m d’écart soit un coefficient de fiabilité de 0,013% : contrat rempli !

Publié dans Divers

Commenter cet article