Le ronflement

Publié le par Thierry

Rassurant, exaspérant, drôle, le ronflement a plusieurs casquettes.

 

Une meilleure hygiène de vie suffit parfois à ne plus les subir. Si ça ne marche pas, d’autres traitements peuvent en venir à bout.

 
Qu’est ce que c’est ?

    Le ronflement est souvent du à un excédent de tissus au fond de la gorge, entraînant une vibration sonore lors du passage de l’air. 40% des Français de plus de 50 ans ronflent régulièrement, sachant qu’il y a plus d’hommes que de femmes dans ce cas.


Quelles sont les causes ?

    Elles ne sont pas encore toutes déterminées. Néanmoins, les facteurs de risques et aggravant sont eux bien connus :
- Surpoids,
- Tabagisme,
- Absorption d'alcool,
- Prise d’hypnotiques ou de tranquillisants,
- Polypes (excroissance longiligne) dans les voies nasales,
- Amygdales trop volumineuses,
- Congestion des voies nasales due à un rhume ou une allergie,
- Relâchement des tissus avec l'âge.

Quels sont les symptômes ?

Bruit respiratoire plus ou moins intense émis pendant le sommeil.

Quelles sont les complications possibles ?

    Le ronfleur peut avoir un sommeil perturbé et ressentir fatigue et somnolence la journée. Parfois, les ronflements s’accompagnent de maux de tête chroniques et accroissent les risques d’hypertension, d’infarctus et de maladies cardiovasculaires.
D’autre part, les ronfleurs peuvent être sujets aux apnées du sommeil, pauses momentanées de la respiration pendant le sommeil (environ pendant 10’’).

Somnolences et endormissements pendant la journée sont les conséquences de ce sommeil agité.

De plus, l'oxygénation des tissus et des organes ne se fait plus correctement ce qui est mauvais pour les vaisseaux, le cœur et le cerveau. Les risques d'infarctus et d'attaque cérébrale sont plus élevés. Il faut absolument aller consulter un médecin.


Comment faire le diagnostic ?

    Il est impossible pour le ronfleur, de remarquer ses propres bruits respiratoires nocturnes. Seule une autre personne pourra constater les ronflements.


Qui consulter ?

    Un médecin ou un oto-rhino-laryngologiste (ORL).

Quels sont les traitements ?

    Tout d’abord, il faut tenter de réduire les facteurs de risque. Sinon, tout dépend des causes des ronflements et des complications associées.
- Les décongestionnants nasaux ou bandelettes nasales sont destinés à faciliter la respiration par la voie nasale lors de congestions temporaires du nez (rhume par exemple),
- Le port d’une prothèse dentaire pour agrandir l'ouverture des voies respiratoires supérieures. Efficace pour traiter les ronflements, cette prothèse peut être mal tolérée et est assez inconfortable,
- Le masque nasal relié à une petite pompe, pour forcer l’air à rentrer par la bouche. Il doit être porté toutes les nuits et peut être mal toléré,
- Le traitement chirurgical (chirurgie classique ou par laser, traitement par radiofréquence). L'intervention chirurgicale consiste à faciliter le passage de l'air en retirant les tissus en excès : raccourcir le voile du palais, enlever une partie ou toute la luette et/ou retirer les amygdales si elles sont obstructives.

Publié dans Divers

Commenter cet article