L'entorse de la cheville

Publié le par Thierry


Un mauvais mouvement, une mauvaise réception et c'est l'entorse. 
    L'entorse est la pathologie la plus fréquente en traumatologie du sport et sans doute la plus mal soignée... C'est un traumatisme de l'articulation, à l’origine d’un étirement ou d’un déchirement des ligaments qui la soutiennent.

 

Il existe plusieurs stades selon la gravité de la lésion :

- L’entorse légère : un simple étirement des ligaments, appelé foulure. À ce stade, l’articulation est encore fonctionnelle.
- L’entorse moyenne : un étirement des ligaments accompagné d’un début de déchirement.
- L’entorse grave : une rupture complète du ou des ligaments avec possibilité d’arrachements osseux, à l’endroit où le ligament est inséré.

1. Déterminer la gravité de la blessure

    Les signes d'une entorse sont : l'enflure, la douleur, les ecchymoses et la difficulté à bouger la cheville après le traumatisme.  

    Si vous arrivez à faire bouger votre cheville assez facilement, c'est que vous avez une simple foulure. Si vous ne parvenez pas à la faire bouger et qu'elle gonfle, c'est une entorse. Essayez alors de poser le pied par terre et de vous appuyer dessus. Si la douleur est extrêmement vive, consultez un médecin.

    Sinon, vous pouvez soigner votre cheville par vous-même. Le remède conseillé par de nombreux médecins : le RGCE, Repos, Glace, Compression et Elévation.
2. La cheville au repos

    La première chose à faire en cas d'entorse est de stopper tout de suite l'activité sportive. La cheville ne doit plus du tout être sollicitée.

Ne marchez pas sur le pied touché, même pour rejoindre le banc de

touche ou les vestiaires. Faites-vous porter par quelqu'un ou utilisez des béquilles pour vous déplacer.

    La cheville devra être au repos pendant 24 à 48 heures pour éviter que la lésion ne s'aggrave.

3. Utiliser de la glace

    L'utilisation de sacs de glace ou de bombe de froid est recommandée pour diminuer l'enflure de la cheville et la douleur.

N'oubliez pas d'envelopper votre cheville dans un tissu (un tee-shirt fait très bien l'affaire) avant de poser la glace dessus. Cela évite une éventuelle brûlure par le froid.

Ne laissez pas ce sac trop longtemps sur votre cheville (10’ environ) mais renouvelez l'opération toutes les 3 heures pendant 2 jours, si la douleur persiste.

Le froid permet d'atténuer la douleur. Photo © Getty Image
 Concernant les bombes de froid, il est déconseillé de pulvériser le produit à moins de 25 cm de la cheville. Là encore, il s'agit d'éviter une brûlure.
4. Faire un strapping

    Le strapping va permettre de protéger le ligament atteint, tout en conservant la mobilité de la cheville. Il est désormais très rare de plâtrer pour une entorse de la cheville.

Avec une bande (de type Elastoplast), faites le tour de la cheville. Enveloppez d'abord le plat du pied puis remontez vers la cheville. Faites plusieurs tours ainsi puis coupez la bande.

Le strapping doit compresser la cheville sans la serrer au point de gêner la circulation sanguine. Photo ©www.physioroom.com

Le bandage doit maintenir le pied et la cheville mais sans trop les serrer. Sinon, vous risquez de gêner la circulation sanguine et de vous faire encore plus mal.

    Pour mieux voir comment bander la cheville, le site Physioroom.com (en anglais) vous propose un "Pas à pas".

    Plutôt que de faire un strapping, vous pouvez utiliser une orthèse semi-rigide, qui maintient la cheville (environ 28 €).

5. Surélever la cheville
 

    Dans la journée, surélevez votre cheville au niveau de votre thorax. En clair, allongez votre jambe le plus souvent possible. Cela évitera que la cheville continue à gonfler.

    La nuit, n'hésitez pas à poser votre pied sur un oreiller ou un gros coussin pour que votre cheville touchée soit légèrement plus haute que le reste de votre corps.

6. Rééduquer la cheville
 

    Selon la gravité de l'entorse, vous pourrez recommencer le sport après 2 à 12 semaines de "convalescence". Certains sports, comme le basket, le football ou le rugby, nécessitent plus de repos pour la cheville que d'autres. La natation, le vélo ou le jogging sont des activités qui sollicitent moins la cheville, où il y a moins de chocs.

    Cependant, quelle que soit votre sport, vous n'êtes pas à l'abri d'une "rechute". D'où l'utilité de rééduquer et renforcer la cheville. Pour cela, vous pouvez effectuer des exercices, notamment en piscine.

    Enfin, de plus en plus de sportifs espèrent éviter les entorses en faisant des strapping "préventifs" ou en utilisant des chevillières souples pendant leur pratique du sport. Mais cela ne constitue pas une garantie.

    Dans tous les cas, la pratique conseillée est évidemment de consulter un spécialiste de la rééducation.

Merci à l'internaute magazine

Commenter cet article