Fred aux championnats du monde Masters

Publié le par Stef

Une petite délégation calédonienne dont Fred Durand, athlète de l'ASPTT, est partie au championnats du monde masters à Malaga début septembre. Fred nous fait un petit résumé de  son décathlon dans la Catégorie 50-54 ans. Ce qui suscitera peut-être des envies !

"Trois  ans après avoir fait ce pari d'un décathlon pour mes 50 ans , une opération de l'épaule et "quelques" blessures à la clé , des longues périodes compliquées loin de mes coachs , le rêve fut donc réalisé ce 5 septembre, à Málaga .
Avec Loïc, mon pote de cordée, nous avons pris lieu et place en Andalousie dés le samedi .
Deux  jours pour se rendre compte qu'il fera très chaud !! mais les 36° sur la piste du stade de Torremolinos ne nous faisaient pas peur.
 Pour ma part, l'inquiétude résidait dans cette crainte de la blessure.  Pas trop de stress au réveil ce mardi 4. Arrivé très en avance au stade pour bien m'échauffer, je crains le 100m,  donc prudence.
Le chrono est correct sans être extra , 13"86. Puis place à la longueur : excellent 1er essai à 4m51,
ce qui me permet de me lâcher sur la suite avec un record perso à 4m78 au 3ème … mais l'ischio n'a pas aimé ce saut !

La suite sera compliquée mais je m’en sors bien au poids avec un 9m89.


Par contre pour la hauteur, sauter sur cette jambe est impossible et je ne passerai que 1m38.
En pensant au 2ème jour qui m’attend, je décide d'être extrêmement prudent sur le 400 m : chrono de 1'07’’ mais l'important était de ne pas aggraver la blessure de ma cuisse.


La soirée sera une somme de soins avec massage et bains glacés. La cuisse me fait moins mal au réveil . De retour au stade, mon échauffement sera  très long et très progressif.


Le 100 haies est ma hantise  car je n'ai encore jamais enchaîné 10 haies de 91 ! Finalement, ça se passe bien, la cuisse blessée étant celle de la jambe retour. S’ensuit un concours correct au disque mais vient la perche, autre souci majeur ! L'échauffement est catastrophique : pas de marques,
perte des repères, je n'arrive pas à sauter. Je décide de commencer bas,  à 2m05, mais ce sera la seule barre passée. Je suis extrêmement déçu. Les 2 premiers essais au javelot ne piquent pas, quelle grosse frayeur ! J'ai la hantise de faire un 0, alors j'assure au max le dernier essai. Ouf ! Pas de 0 .


Il reste le 1500 m. Je fais les comptes : il faut faire 5'31’’ pour obtenir 4500 points ! Les jambes sont dures, les mollets en feu , mais je pars sur un bon tempo . Pas régulier, je suis en retard de 5" à 300m de l'arrivée. Je m'arrache pour ne rien regretter et je fais 5'32’’ !

Je finis donc mon 1er décathlon avec 4499 points !!!! Ce fut un super souvenir, inoubliable, avec une ambiance de dingue entre les athlètes.  Du coup je finis hypermotivé pour continuer et progresser.


Le rendez-vous  est pris pour Toronto dans 2 ans et cette fois objectif 6000 points !!!! Oui c'est ambitieux, mais la motivation est extrême et les coachs sont des magiciens !!
De plus, je serai ,dès l'an prochain , de nouveau installé à Nouméa, auprès d'eux .
Merci à Florian, Hugues et Erwan, et à tous ceux qui par leurs conseils ou encouragements ont été à mes côtés depuis le début."


 

Publié dans Chronique de course

Commenter cet article